Alimentation toulouse

Isolation thermique de votre maison : comment faire ?

Isolation thermique de votre maison : comment faire ?

L’isolation thermique d’une maison à plusieurs enjeux aujourd’hui :

Avant de vous lancer dans la rénovation thermique de votre maison, il est conseillé en premier lieu de réaliser un audit thermique.

Cet audit a pour but de pointer du doigt les pièces qui favorisent la déperdition d’énergie d’une part et les actions à mener pour résoudre les problèmes d’autre part.

Les travaux d’isolation thermique ont un coût important entre les matériaux et la main d’œuvre si vous ne réalisez pas les travaux vous-même.

Il est important dans un projet de rénovation thermique d’une maison de focaliser vos efforts en priorité sur les actions qui auront le plus d’impact !

Passons maintenant en revue toutes les solutions qui existent pour bien isoler sa maison.

Les ponts thermiques

Les ponts thermiques sont les premières causes d’une maison mal isolée.

Ils permettent à l’air extérieur de s’infiltrer dans le logement, ce qui a pour effet :

Cela oblige donc à augmenter le chauffage pour contrer les infiltrations de froid extérieur et in fine d’augmenter fortement sa consommation d’énergie.

On retrouve les ponts thermiques généralement :

L’objectif de la chasse aux ponts thermiques signifie donc de rendre étanche votre maison à l’air extérieur.

Ce qui amène à une autre action à mettre en place : la ventilation de votre maison.

Bien ventiler la maison

Nous venons de voir que l’étanchéité d’une maison permet de garder la chaleur à l’intérieur sous réserve qu’il n’y ait plus de ponts thermiques.

Une maison qui ne respire pas va vite devenir la proie de l’humidité.

Pour cela, la mise en place d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est obligatoire pour brasser l’air, c’est le poumon de votre habitation.

Quelle est la meilleure isolation thermique pour une maison ?

La meilleure solution d’isolation thermique est celle qui va vous faire économiser le plus d’énergie par rapport au coût de sa mise en place.

C’est celle que vous devez actionner en premier.

Si vous n’avez rien entrepris comme travaux d’isolation, alors isoler les combles de la toiture est bien souvent l’étape à réaliser en priorité.

Et oui, l’air chaud à une fâcheuse tendance à s’échapper par le haut.

L’idée en isolant vos combles est de faire une barrière empêchant l’air chaud de fuir par le toit.

Pour cela, il existe différentes méthodes d’isolation des combles.

Il faut distinguer ici 2 typologies de combles différents :

H2 : L’isolation des murs de la maison

Pour l’isolation des murs de votre maison, vous avez le choix en 2 méthodes qui ont chacune leurs avantages et inconvénients :

L’isolation par l’extérieur

C’est la technique la plus efficace pour l’isolation des murs, en effet :

Sur le plan technique, c’est la meilleure chose à faire, mais elle demande un budget bien plus conséquent qu’une isolation des murs par l’intérieur et elle a un impact sur l’aspect de votre maison.

Par exemple, si vous avec une belle bâtisse en pierre, l’isolation par l’extérieur aura comme contrainte de masquer les pierres apparentes.

Passons maintenant aux différentes techniques d’isolation par l’extérieur :

L’isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur est aujourd’hui la méthode la moins chère pour isoler les murs de votre maison.

Mais elle n’est pas sans inconvénients malgré tout.

Elle génère plus de ponts thermiques si les plaques d’isolant ne sont pas bien posées et se retrouvent le plus souvent aux intersections entre les murs mais aussi entre les sols.

En fonction de l’épaisseur de la couche d’isolant que vous allez mettre en place pour vos murs, plus l’épaisseur des plaques de plâtre, vous allez fatalement perdre de la surface habitable.

Et pour finir, les cadres de fenêtres et portes-fenêtres doivent être travaillés pour ne pas gêner leur ouverture.

Concernant la partie technique, deux solutions s’offrent à vous :

L’isolation des sols

L’isolation du sol peut être prioritaire si sous celui-ci il y a des pièces vides qui ne sont jamais chauffées, comme un garage par exemple.

Vous devrez alors réaliser une isolation par le dessous.

Elle consiste à fixer l’isolant au plafond de la pièce qui n’est jamais chauffée.

Au-dessus du plafond de cette pièce, se trouve le sol de la pièce que vous voulez isoler.

En fonction des matériaux et de l’épaisseur de l’isolation que vous allez choisir, le budget sera plus ou moins élevé.

S’il n’y a pas de sous-sol, de pièce ou de vide sanitaire sous votre sol, mais juste la dalle de votre maison, alors vous pouvez opter pour une isolation par le dessus.

Pour cela, il faut enlever le revêtement du sol, poser l’isolant et remettre du carrelage, du parquet, ou tout autre revêtement de votre choix.

Les menuiseries

Les menuiseries ont un impact sur l’isolation de la maison, elles sont catégorisées en 4 types :

Là encore tout dépend d’où vous partez en termes d’isolation de votre maison et des choix que vous allez faire.

Passer d’une fenêtre simple vitrage au double vitrage aura un impact plus significatif que de changer des menuiseries à double vitrage vétustes par des menuiseries VIR ou triple vitrage.

Pour mesurer la performance énergétique d’une menuiserie, 3 paramètres sont utilisés :

Rédigé par Rémi, le